Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 13:20

Salutations à toutes et à tous !

 

Deux ans. Voilà deux que je n'ai pas mis à jour ce blog ; parti au meilleur de ma forme pour me concentrer sur une vie qui semblait décoller vers le meilleur me voilà de retour.

Au plus bas j'ai donc décidé de dépoussiérer mon armure, repousse cette brume nauséabonde et repris ma plume.

Blablabla énormément de choses à venir, blablabla de nouveaux articles et concepts. Je vais éviter de faire des promesses que je ne saurai tenir cette fois ; évitons d'attirer le mauvais œil, l'inachèvement et la procrastination digne du Dude.

Diantre je suis incapable de vous donner un agenda de sorties alors vous raconter sur sur quoi elles seront serait de la folie démesurée. Ceci étant dit, né de l'épine et de la corne, un article par semaine me semble un bon début. Si plus par semaine viennent alors qu'il en soit ainsi, il me reste encore un peu de temps avant la Grande Fourbe vienne me chercher alors autant en profiter.

Et puisque j'en avais déjà parlé par le passé, Erste connaîtra une mise à jour importante étalée sur plusieurs semaines pour renouveler liens et images disparues depuis la dernière grosse maj d'overblog.

 

Truffes et sashimis,

 

Ersaishania.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 22:22

 

Salutations à toutes et à tous !

 

En ce cinq septembre j'arrive les bras chargés d'infos en tout genre ; premièrement Erste fête ses trois ans. Et oui trois ans ! Diantre que j'ai pas vu le temps passer au milieu de toutes ces boites. Mais passons les festivités et parlons biziness, j'ai préparé de nouvelles recettes pour ma rentrée Erste et je vais vous en glisser deux mots.

Vu le nombre d'acquisitions que je fais par mois et le nombre d'articles posté dans la même durée j'ai décidé de créer une sorte de nouvelle « catégorie », ou plutôt des news particulières. En outre, à la fin de chaque mois je posterai un article sur ce que j'ai acquis dans le mois. Alors c'est vaste, ça concernera ce que Erste englobe et ce qu'Erste n'englobe pas. Wut ? Une grosse photographie sera prise avec tout ce que j'aurai entassé durant le mois et j'en ferai quelques lignes pour chaque objet. Avec de la motivation certaines acquisitions seront couvertes durant le mois de l'entrée dans ma collection tandis que d'autres le seront le mois qui viendra (ou les mois vu que je suis lent à la rédaction ; c'est là que vous êtes censé lancer des minéraux). Et certains ne seront pas traités ! Bah ouais je ne vais pas vous détailler pourquoi c'est bien d'acquérir une flèche amérindienne. Ou pourquoi j'ai acheté tel ou tel pot de peinture.

Voilà pour la grosse information de la journée. D'ailleurs je la mettrai à exécution dans quelques jours. Donnez-moi le temps de faire la photo et je vous en raconterai une histoire.

Pour le reste, le prochain article à paraître sera consacré au set N°21108 : Ghostbusters Ecto-1 sorti chez LEGO dans la gamme Ideas il y a peu. Et croyez-moi quand je vous dis que j'ai jamais autant pris mon pied en construisant un set LEGO. Du bonheur dans chaque brique. Ah et la date de sortie ? Dans la semaine. Le milieu.

Voilà, voilà. Je crois que j'ai terminé cette news. En fait non ! Puisque c'est la journée des révélations autant se lâcher. Donc lors de leurs sorties j'ai pledgé pour les Kickstarter de HeroQuest 25th anniversary -où son truc similaire espagnol ; et puis c'est logique vous me direz ; pour Drakerys des français de Don't Panic Games ; et pour les américains de Sodapop Miniatures, à savoir Super Dungeon Explore : the Forgotten King et, attention c'est là que ça devient intéressant pour aujourd'hui, Arcadia Quest.

Pourquoi je vous en parle ? Et bien parce que nous pledgers avons reçu un mail, une update concernant le projet nous invitant à payer les frais de port ( https://www.kickstarter.com/projects/coolminiornot/arcadia-quest/posts/972590 ), ce qui veut dire qu'avec un peu de chance les boites vont arriver dans nos boites aux lettres d'ici peu. Alors je suis comme une pucelle dans un champ de fleurs -citation déposée-, c'est à dire aux anges. C'est qu'on commence a voir la fin du printemps et le début de l'été. Ouais c'est une métaphore bancale sur la récolte des fruits. Bancale, bancale, nulle ouais !

Sur ce, je vous souhaite bonne soirée/bonne journée !

 

Amour&Tendresse,

 

Ersaishania.

 

PS : Petite information non négligeable, le jeu Abyss de Bruno Cathala et Charles Chevallier (et avec la participation de Xavier Collette pour les sublimes illustrations) est disponible depuis dans les bonnes boutiques de jeux. FONCEZ, ACHETEZ LE, CE JEU EST UNE TUERIE SUR TOUT LES PLANS ! Simple d'accès, facile de compréhension et terriblement addictif, diantre qu'il figure dans mes jeux favoris de cette année. En plus l'unité monétaire c'est des perles ! Des perles ! Si ça c'est pas badass alors je veux bien me renommer ! Mais c'est badass alors je me mouille pas trop. En plus il est pas cher. Aux alentours de 35€, ce qui est plus que raisonnable.

Je vous poste un lien vers un revendeur et promis j'en ferai une review dans les jours qui viendront.

http://www.philibertnet.com/fr/recherche?search_query=%22abyss%22&submit_search=C%27est+parti+!&orderby=price&orderway=desc

Alors oui il y a cinq boites mais pas de panique, le contenu est identique, seul l'illustration de la boite change. A vous de choisir ce qui vous plaît le plus !

Partager cet article
Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 18:20

Salutations à toutes et à tous !

 

Tout d'abord j'ose espérer que vous passez toutes et tous de très bonnes vacances, qu'elles le furent si la dure réalité vous a rattrapé ou je vous en souhaite si vous n'avez toujours pas eut la chance d'y goûter. Pour les autres j'espère qu'en mon absence, ma longue absence de plusieurs mois, tout s'est bien passé pour vous, que les tracas de la vie ne vous ont pas fait plier genoux. N'oubliez pas, si vous lisez Erste c'est que vous avez tout compris ! Et oui c'était un slogan qu'on avait inventé avec Tegle lors de sa création. Enfin bref.

 

Avant d'attaquer le sanglier, d'entrer dans le vif du sujet, je suppose que je vous dois à vous, lecteurs et lectrices, quelques explications sur la traversée du désert que ce blog a vécu. De ma disparition. Et quand je dis disparition je pèse mes mots, je ne me suis pas connecté sur l'interface d'administration du blog depuis avril c'est dire. Et quelle que ne fût pas ma surprise en voyant que jour après jour vous êtes resté fidèle espérant qu'un jour ou l'autre un petit article pointerait le bout de son nez. Merci de votre fidélité pour le coup ça réchauffe le cœur tout ça, ça me redonne envie d'écrire !

 

Car oui depuis avril j'ai connu une perte de vitesse, ce que en tant qu'écrivain on considère le syndrome de la page blanche, cette chose fortement ennuyante qui vous vampirise toute force pour écrire, qui vous aspire tout inspiration rendant la création presque impossible. Et pendant de long mois j'ai connu cette « maladie » sans pour autant chercher à m'en débarrasser au plus vite. Je pense qu'au fond, je devais faire une pause. Me ressourcer, retrouver deux trois racines et faire un tour sur plein de chemins différents avant de pouvoir me recentrer sur mes articles. Et puis un événement personnel important est arrivé dans ma vie tel un boulet de canon sur un petit spoof , sans entrer dans les détails je dirai que cela a eut un fort impact négatif dans mon travail ainsi que sur ma capacité à produire des articles. Alors j'ai repoussé sans cesse la parution de ces derniers, je me suis remis à l'origine de ma passion c'est à dire la collecte. Et de fil en aiguille, de boites en figurines tout m'est revenu. Il me fallait juste un coup de pouce pour assembler ce puzzle. Et ce coup de pouce je l'ai trouvé en partant ressourcer mon identité celtique en Irlande, terre de mythes et de légendes, de pies et de leprechauns. Au retour j'étais prêt à écrire mais il me fallait quelque chose de supplémentaire, je suppose qu'il me fallait un lectorat, vous en fait. Parce qu'une passion n'a d’intérêt que pour être partagée comme dirait bah comme dirait moi ! Personne n'aillant dit cela avant moi je suppose que cette citation m'appartient maintenant.

 

Enfin bref tout cela c'est bien joli mais c'est encore beaucoup de blabla et peu d'images avec des soldats, des dragons ou des plateaux de Catane fanmade (une idée tombée dans les limbes de mon imagination, désolé Korndor). Alors quoi de neuf ?

  • Premièrement Erste va connaître une mise à jour overblog importante, après des mois pour essayer de la décaler je suppose que l'inévitable est arrivé et que je ne puisse rien y faire. Oui je sais ça fait peur et sans doute que beaucoup d'articles seront touchés directement par cette mise à jour (photos mises n'importe comment, couleur de la police d'écriture qui va se rendre visible ou non, je sais pas mais ça sent pas forcément bon d'ici). La transition se passera dans la nuit de dimanche à lundi. Profitez bien de cette formule obsolète on prend la route du changement !

 

  • Deuxièmement et là on attaque le contenu d'Erste, rien n'est réellement prévu pour le moment. Et quand je dis ça je mens à moitié. Oui parce que j'ai pas mal d'idées mais les articles ne sont pas encore écrits. Je suppose que ça ne coûte rien de vous en parler, je prévois donc de poster un article sur la création d'une table de jeu (et diantre que c'était un sacré challenge), un article sur la magnifique, mais coûteuse, gamme Talisman des polonais d'e-Raptor. Et peu être, mais là c'est à prendre avec des pincettes, un article sur l'avancée de la fabrication de la boite pour les Sorciers de Morcar (link) car oui j'ai toujours pas avancé depuis avril. Niveau Playmobil, LEGO, et mes nombreux boardgames je ne sais pas ce que je vais faire mais de toute façon il va falloir faire quelque chose. J'ai des boites, quelques articles mal pensés (comprenez que j'en suis pas content et qu'il faut que je les reprenne à zéro) et vous avez faim de savoir. Avec le 40ème anniversaire de Playmobil il est de toute façon temps d'écrire un dossier. Ou une série-feuilleton sur la marque je ne sais. Much history such plastic very writting wow.

 

  • Et troisièmement, je pense créer une page facebook pour Erste. L'explication est toute bête, créer une page telle c'est quelque chose de simple pour moi d'une part, ça va me permettre de parler de tout ce que je ne peux faire sur Erste (il y a tellement de choses dont je voudrai parler mais dont le développement est soit trop long soit trop court, les projets Kickstarter notamment) et d'interagir avec vous et d'autre part vous pourrez lire régulièrement du contenu (ou voir mes magnifiques photos faites à la va-vite avec un jetable kodak). Cette troisième chose est à prendre au conditionnel bien entendu.

Voilà voilà, je pense avoir fait le tour pour mon discours de retour, j'espère donc que cela vous aura rassuré de voir que je suis toujours en vie et que j'ai encore des projets. Sur ce je vous souhaite une agréable fin de journée/début de soirée.

 

Amour&Chocolat,

 

Ersaishania.

 

PS : Et si l'un d'entre vous à des idées pour améliorer Erste n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions, je suis ouvert à toute proposition.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 21:20

 

 http://www.lessouterrainsoublies.fr/HeroQuest/heroquestlessorciersdemorcar.jpg

 

 

Ô glorieux Benelos accepte mes offrandes ! Ô glorieux saint Patron de la Bretagne accepte ma joie et ma gratitude éternelle pour ton aide. Joignions-nous mes frères et sœurs autour du feu et dansons la farandole de l'amour et de Leuphorie éternelle.


Trois semaines où je n'ai pas mis article en ligne et je m'en excuse encore, à nouveau devrais-je dire, mais j'attendais. En effet le 20 février dernier après une lutte acharnée aux sommets j'ai remporté une version française des sorciers de Morcar la fameuse extension d'Heroquest sortie en 1994 côté hexagone. Mais que vaut cette extension qui s'arrache comme jamais et a des prix dingues et bien c'est ce que nous allons voir.


Quatrième et ultime extension du jeu édité par MB et Games Workshop, chronologiquement il se situe juste après les épreuves de Karak Varn, le retour de Morcar et de la horde Ogre. Petite précision qui a son importance, l'Hexagone ne verra jamais sa version de la horde Ogre, rendant la traduction un peu floue pour les joueurs de l'époque ne parlant pas anglais ou allemand (ouais car nos voisins ont eu leur version mais pas nous...).

 

L'aventure commence -continue- donc après que les héros aient mis en déroute les terrifiants ogres, Morcar apprenant l'échec décide donc de présenter à ses troupes quatre mages qu'il pense capables de terminer avec les quatre champions de l'Empereur...


Et pour effectuer les cinq quêtes du manuel -j'y reviendrai-, la boîte nous propose quatre figurines représentant les quatre sorciers. Des figurines sculptées d'une manière assez traditionnelle, le nécromancier est paré d’ossements en tous genres, le grand mage est coiffé d'un long chapeau pointu et d'une robe aux nombreuses runes, le sorcier de foudre ressemble à un ermite et le shaman orc à un bouffon aux instruments exotiques.


À cela s'ajoutent douze hommes armes, grande nouveauté de la boîte, venus avec leurs armes (épées, hallebardes, arbalètes, boucliers) à assembler selon vos envies.

Je passe sur le matériel en carton fourni (barrières magiques, sorts représentés) ainsi que sur les nombreuses cartes fournies pour les héros (dont deux nouvelles catégories de sorts), le trésor ainsi que les hommes d'armes et bien évidemment les mages.

 

Revenons donc aux quêtes ; assez peu narratives on se retrouve à effectuer quatre quêtes visant à détruire les lieutenants de Morcar et une cinquième regroupant les dernières légions du Roi sorcier dont il faudra sortir vainqueur.

Afin d'éviter le spoil je ne vais pas aller dans le détail des quêtes, tout ce qu'il faut savoir c'est qu'elles sont terriblement corsées. Mais techniquement vous avez terminé les quêtes de la boîte de base ainsi que des précédentes extensions (et si vous aviez eu de la chance, cela comprend aussi les extensions solo) et puis si la boîte propose des hommes d'armes ce n'est pas pour rien... Car entre deux quêtes, chaque aventurier peut engager trois hommes d'armes pour un prix initial inscrit sur la carte de chaque mercenaire. Ce dernier restant aux côtés du héros qui l'a engagé jusqu'à sa mort et tant qu'il reçoit une rente de dix pièces d'or après chaque quête. Autant dire que si vous avez écumé tout le jeu vous êtes relativement en position de force en ce qui concerne le pognon (sauf si vous êtes dépensier et qu'embaucher trois arbalétriers d'un coup ça fait trop....). Point très positif, si votre héros venait à mourir vous pourriez soit retirer vos hommes d'armes du plateau soit continuer à vous battre avec l'un d'eux. Toujours mieux que rien.



Point négatif la version française, outre sa traduction hasardeuse parfois, a choisi de simplifier le jeu en éliminant de la boîte des jetons de maléfice de chaos augmentant la force des monstres en place. Une très grosse perte selon moi.

Comme ne pas avoir mis de fin véritable à la fin de cette extension, dernière et mettant un point final à la série. Très regrettable de voir tout le chemin parcourut pour apprendre qu'on ne connaîtra jamais la fin... Du moins si on se contente au livret de règles et de quêtes. Car pour beaucoup Heroquest ne fût que le commencement...

 

 

Partager cet article
Repost0
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 20:55

 

Salutations à toutes et à tous !

 

Et non je ne suis pas mort, et non je n'ai pas quitté le navire pour m'arroser le gosier à la première taverne venue, le temps m'a tout simplement manqué et il aujourd'hui encore il me fait défaut.

Alors plutôt que de m'étendre sur de longues excuses, sur la narration d'hypothèses concernant le contenu à venir ou non j'aimerai me lancer dans une sorte de nouveau concept, ou plutôt d'amener ici un concept prévu à la toute base, lors de la création d'ERSTE : Acquis et voulus.

Très simplement je reviens en quelques mots sur mes dernières acquisitions, mes humeurs ou mes volontés, le tout lié de prêt aux activités directes du blog. Sur ce, on s'y lance à corps perdu ! (Attaque combat, 10PM, Puissance 70)

 

Je ne suis pas peu fier de vous annoncer, après une quête de longue haleine riche en péripéties et en combats épiques, que j'ai enfin acquis la Sacro-sainte extension d'Heroquest Les Sorciers de Morcar pour un prix tout autant glorieux. Il faut dire que pour soixante-dix euros je profite d'une version presque complète -puisque la version française est simplifiée par rapport à la version originale- et pas trop amochée (ouais les figs sont un peu peintes mais rien de bien compliqué à déjouer). Et quand on la compare aux versions à deux cents euros qu'on trouve un peu partout sur le net je suis un sacré chanceux quand même. Il ne me reste plus que Contre la Horde Ogre et les deux extensions solo mais là je rêve peut être un peu trop... 

 

La deuxième grosse acquisition que j'ai faite dans les deux dernières semaines fusse cette du set n°3804 -Chariot- dans la gamme Western des années 90 de chez Playmobil. Durant mes trois années de chasse intensive aux sets de la même époque je n'ai du le voir que deux-trois fois depuis. Et lors de ces occasions ce n'était que des occasions alors qu'elle ne fut pas ma surprise en tombant sur la vente de ce set en boite scellée. Oui en boite scellée. Plus rare que rare. Et comme ce genre d'occasion n'arrive pas souvent j'ai préféré craquer et utiliser le budget accordé à la réédition du set n°3055 (Goëllette du roi) pour cette rareté. J'ai sérieusement tapé dedans mais quand on aime on ne compte pas. Maintenant aurais-je la volonté de toucher aux scellées et d'ouvrir la boite ? Affaire à suivre...

 

C'est tout pour le moment mais promis ce weekend je rajouterai du contenu !

 

Amour&tendresse,

 

Ersaishania.

Partager cet article
Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 19:50

 

Série « Dragons » #001

 

http://img15.hostingpics.net/pics/2020495465.jpg

 

N°5465 : Dragon tempête avec soldat

 

Ayant introduit la notion des blisters pack la semaine dernière et fait une revue sur ce que je pense être la meilleure fée des packs je m'attaque aujourd'hui aux dragons.

Même concept que pour les êtres ailées on trouve dans le sachet une figurine et une créature mythique ainsi que plusieurs accessoires pour accompagner le tout.

Ici c'est un guerrier proche des cavaliers mongols avec ce que la marque Allemande considère comme un « dragon tempête », genre dragon type électrique quoi.

Pour une fois je réserve la figurine pour la fin et je m'attaque à la grande nouveauté, à savoir le saurien. Si nous étions habitués aux créatures ailées gigantesques (N°4838 : Dragon avec flamme lumineuse), aux bêtes de légende ( Playmobil N°3840 : Prince / Dragon // N°3327 : Chevalier / Dragon Rouge) et plus dernièrement aux petits dragons sans bras (N°7480, N°7481 dans le catalogue complémentaire) c'est la première fois que Playmobil nous propose une vision du reptile humanoide avec ses deux mains identiques à celles qu'on trouve sur les figurines.

Côté couleurs c'est plutôt sympathique pour ce dragon tempête, du noir et du vert-jaune. Mention spéciale au dégradé sur les ailes.

Supposé garder les trésors des différentes forteresses de la gamme « Dragons », ce dernier vient avec une sorte de casque à la Shredder (link), des épaulettes, des protèges-tibias et un embout pour la queue qui n'est pas sans rappeler celle des stégosaures. Notre ami étant élementaire de l'air possède aussi deux éclairs fluos histoire d'anéantir rapidemment le pauvre fou venu l'embêter.

Je dois l'avouer je n'en attendais pas grand chose de ce dragon et étonnement il a réussi à me surprendre et à me mettre dans sa poche, très fonctionnel (je vous ai parlé de sa machoire qui s'ouvre ? Non ? Bah maintenant c'est fait.) et plutôt cool dans le look c'est une bête de bonne facture à posséder pour peu qu'on s'intérèsse aux gammes fantastiques (ou pas. Libre à vous d'aimer ou pas.).

 

Et le soldat dans tout ça me direz-vous. Et bien ici c'est très mitigé. Je lui reproche notamment son costume, bariolé de vert et d'éclairs on a l'impression d'avoir affaire à un héros de science-fiction cheapos plus qu'à un héros légendaire. La ceinture rappelle le logo de Flash Gordon et dans un sens général on sent encore trop la présence de la précendente gamme dîte fantastique des précentes années.

D'un autre côté je trouve qu'avec les canons de bras, son visage très travaillé (une bonne gueule de méchant asiatique), son casque de cavalier en or, son attirail de guerre, la figurine est bonne. C'est tout le paradoxe : il est classe sans l'être.

 

Côté accessoires ici il vous faudra vous contenter de peu : des éclairs, des pièces d'armure pour le dragon, un casque en or, un carquois contenant des flèches et un magnifique arc mongol. Renouveller les armes de jet est une très bonne idée d'autant que les arcs traditionnels sont très occidentaux. A cela s'ajoute un superbe guandao (hallerde chinoise).

 

Alors que penser de ce set ? Et bien pour son petit prix c'est, comme pour les fées, un bon compromis jeu/prix. Pour les plus jeunes c'est même un set idéal car proposant un dragon qui lance des éclairs et un soldat armé jusqu'aux dents.

Pour les autres et bien ça dépendra surtout de vos goûts personnels.

 

http://img15.hostingpics.net/pics/8525575465.jpg

Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 18:20

 

Après quelques jours d'absence me revoilà enfin ! Année du cheval commençant je me sentais comme obligé de vous présenter Mandarin pour rester dans la thématique du nouvel an chinois et puis je me suis surpris au détour d'un après-midi ensoleillé à acquérir quelques nouveaux sets Playmobil afin d'enrichir ma collection.

 

Série « Fairy » #002

 

http://img11.hostingpics.net/pics/921017Playmobil5441officialpic.jpg

 

N°5441 : Fée guérisseuse avec licorne bleuet

 

Quitte à vous présenter de nouveaux sets je vais commencer par une grande nouveauté chez Playmobil cette année : les blisters pack.

Disponibles depuis l'année dernière outre-Rhin ils sont disponibles dans deux collections, à savoir chez nos amies les fées pour les gammes « girly » et chez nos amis les dragons asiatiques grande nouveauté tout autant intéressante, chacun au nombre de quatre différents par gamme.

Fini les boites en carton et place aux sachets en aluminium (même matière que les blisters des Fi?ures) zippés. Alors autant cela m'a laissé perplexe au début autant je suis totalement conquis aujourd'hui, parce que mine de rien les boites ça prend beaucoup de place -alors oui c'est plus esthétique- pour ranger peu de chose à l'intérieur au final. Ici le sachet zip agit à la fois de protecteur mais aussi de transporteur, le petit système zip empêchant toute perte d'éléments pendant un quelconque trajet.

Mais assez parlé du contenant et passons au contenu en lui-même ;

Globalement ces sachets s'inscrivent dans les petits sets à pas trop cher offrant un personnage (deux tout au plus) ainsi que quelques accessoires. Ici Playmobil joue la carte de la connectivité et propose en plus un code secret pour jouer en ligne au jeu affilié (jeu des fées dans notre cas). Je n'ai pas eut encore le temps de le tester néanmoins je me réserve d'éditer cet article le moment venu.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/2219315441Arrire.jpg

 

Bon je cesse de vous faire languir, passons au détail ; le set nous propose une fée guérisseuse particulièrement bien travaillée. Grandes ailes bleues translucides, chevelure bleue coiffée en chignon et retenue par ce qui pourrait s'apparenter aux coiffes des femmes dans la Grèce Antique, regard maquillé de même couleur que ses cheveux et ses ailes, elle ressemble très fortement à sa reine.

La robe quand à elle est très soignée ; en relief, arborant des motifs floraux bleus, jaunes et vert, nul doute que nous somme en présence d'une fée proche de son environnement. A cela s'ajoute de magnifique « tatouages » dorés sur ses ailes et des canons de bras végétaux à ses poignets -ou marques, à vous de choisir.

La licorne (dont la corne se détache, libre à vous d'en faire une baguette ou un ingrédient de magie noire) quand à elle est de la même couleur que sa protectrice, haute, aux nombreux détails, la puissance de la bête semble aller de pair avec sa grâce. Néanmoins la sorte de tatouage qu'elle présente sur ses pattes est un point négatif selon moi. On part un peu trop dans les « Mon petit poney » qu'autre chose.

 

Côté accessoires on retrouve ce magnifique bâton de magie qui m'avait charmé il y a quelques mois ( Playmobil 5445 : Bateau enchanté de la reine des fées ), un chaudron en or avec un feu de camp et louche en bois, une corne à boire en or, un livre doré contenant sûrement les secrets de l'être magique, une grosse ammonite bleue, des petits champignons verts (un minimum de végétation pour laisser penser qu'on se trouve bel et bien dans un royaume magique), un panier en osier pouvant contenir les quelques fleurs présentes dans le set ainsi que trois joyaux rouges. A tout cela s'ajoute une planche d'autocollants représentant des feuillages et des fleurs, très certainement pour customiser la licorne.

 

Monnayant treize euros (onze si vous allez dans les magasins de jouets) il y a de grandes chances que vous trouviez votre bonheur dans ces nouveaux blisters. Offrant un contenu plus ou moins de qualité selon la version choisie (nan parce que bon la fée cuisinière elle n'offre pas grand chose dans son blister et certainement pas de quoi faire un repas...) c'est une très bonne alternative aux autres petits sets de la gamme.

Esthétiquement très joli le set présenté aujourd'hui semble être d'ailleurs le plus intéressant d'entre tous tant par la thématique qu'il fournit (set que l'on peut combiner avec le N°5447 : Fée Méditrine avec animaux) et le nombre d'accessoires qu'il propose. Petit bonus non négligeable, Playmobil dépoussière les socles qu'elle proposait dans les années 70/80 au profit de jolies fleurs roses dont le personnage vient se poser sans problème.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:10

 

Deux semaines de retard et je n'ai qu'à vous proposer un petit set, vous avez raison de râler, mais le syndrome de la page blanche est tout aussi puissant chez moi que lorsque je trouve ma phrase d'accroche. Quand c'est parti, c'est parti. Aussi j'espère que vous me pardonnerez de ce ridicule article sans photos personnelles... Pour le moment.

 

Billet « The Lord of the Rings » #002

 

http://img11.hostingpics.net/pics/477130B469715.jpg

 

 

 Nombre de pièces : 113

 Temps de construction estimé : 15-20 minutes

 Nombre de minifigures : 2

 

 

 

Tiré de la fameuse scène de la Communauté de l'Anneau, le set s'attarde sur la découverte et la mise en garde de Gandalf vis-à-vis du palantír d'Orthanc -donc de Saroumane, suivi du fameux combat qui en découlera. Petite précision qu'il faut toujours faire, ce n'est pas Saroumane qui contrôle le palantír pour parler avec Sauron mais bel et bien Sauron qui contrôlera le mage blanc via cet outil magique.

 

 

Montage : Après avoir passé cinq bonnes minutes à ouvrir la boite sans l'abîmer (et oui la vie de collectionneur c'est ça aussi), le contenu s'offre à moi, deux petits sachets avec plein de petits pièces. Des briques, des plaques, les deux figurines en pièces détachées et des pièces Technic que je n'avais pas vu depuis l'époque où je jouais aux Bionicle avec mon cousin. Et puis cette petite tête LEGO orange translucide avec l’œil de Sauron dessus censé représenté la vision dans le palantír. Si une pièce attire le regard c'est bien cette dernière, sur ça LEGO c'est bien débrouillé.

Le montage se révélera rapide et sans problèmes, pas de mauvaises surprises, quelques pièces seront en supplément comme toujours.

 

Apparence globale : Face à nous se trouve un superbe petit set très fonctionnel. Le système d'éjection sur le siège de Saroumane l'envoie très bien (même s'il n’atterrit pas sur ses pieds, oui c'est triste un monde sans magie), il en est de même pour le palantír dont on peut changer la direction de l’œil via un petit système actionné derrière le trône.

Côté apparence, on voit clairement que des efforts ont été fait pour retranscrire l'impression de grandeur et de noirceur de la pièce principale d'Orthanc, les lanternes hémisphériques sont là, le trône essaye d'être acéré mais sans réussir à prendre la forme de la tour elle-même. Le seul point où je suis un peu plus négatif c'est le piédestal du palantír, trop fin pour moi. Je veux dire dans le film c'est quelque chose de massif, le cœur de la maison, la cui...le cœur de la tour en quelque sorte.

M'enfin comme je l'ai déjà dit, globalement c'est fortement sympathique. Il faudra tout de même noter que cette « salle des magiciens » est incompatible avec le set N°10237 -la Tour d'Orthanc- si vous espériez réussir à faire rentrer ce joli monde entièrement dans la pièce de la tour. Si vous contiez changer quelques pièces à la limite...

 

http://img11.hostingpics.net/pics/631197Orthanc.jpg  http://img11.hostingpics.net/pics/472487LEGOLordoftheRings79005TheWizardBattle3.png

 

 

Les Mini-figures : Deux uniquement, dans le plus petit set de la deuxième vague ce n'est pas étonnant. On retrouve ici Gandalf le Gris et Saroumane. Si je ne ferai aucun commentaire sur la première figurine (ne possédant pas son chapeau ni sa cape) parce que des Gandalf ils en mettent pratiquement dans tout les sets, pour Saroumane c'est autre chose.

Figurine demi-exclusive puisqu'on le retrouve avec des jambes et non sa robe de mage détaillée comme dans le set d'Orthanc. C'est un Saroumane de très bel ouvrage qui s'offre à nous : le haut de sa robe est très détaillé, très fidèle à l'esprit du film. Boutons, broderies, tout y est. LEGO se paie même le luxe de rendre les broderies argentés brillantes, de face comme de dos c'est magnifique.

Deux variantes de visage pour le mage blanc, une au regard « sain » et une sous l'emprise du mal, Christopher Lee peut se targuer de posséder l'une des plus belles figurines de la collection tant son visage se lit superbement bien à travers ses rides et ce regard puissant.

La chevelure raide et la barbe ne font qu'un, fait d'un plastique mou -et attrape poussière- est assez bien reproduite et rend le personnage encore plus classe qu'il ne l'était.

En guise d'accessoires, chaque sorcier vient avec son bâton.

 

http://img11.hostingpics.net/pics/39351910237TheTowerOfOrthancSarumanMinifigure.jpg

 

 

S'assemblant très rapidement pour un rendu global assez joli, ce set est tout bonnement l'un des sets de la deuxième vague LOTR à posséder en toute occasion. Pour jouer comme pour exposer sur une étagère, il fera la joie de tous.

Pour son prix -16€- peut être que rajouter une brique lumineuse aurait tout de même le top mais que voulez-vous c'est LEGO...

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 18:50

 

Salutations à toutes et à tous !

 

Et en ce premier week-end de l'année 2014 permettez-moi de vous souhaiter mes meilleurs vœux. J'espère que vous avez eu tout ce que vous souhaitiez à Noël et que comme moi ça incluait une passion folle.

Trois cents soixante cinq jours de passés et il est l'heure du bilan, du bilan de ce qui s'est passé sur Erste, sur les réussites et les [nombreux] échecs. Une fois n'est pas coutume les retards d'articles se sont accumulés et ma mauvaise gestion du temps m'a empêché de tout faire comme je voulais. Au revoir donc le mois de Novembre consacré à LEGO, au revoir donc les articles consacrés à Talisman et à Descent, au revoir les articles non écrits consacrés à de nombreuses boites Playmobil. Au revoir à tout ce beau monde et à l'année prochaine !

On laisse l'inachevé inachevé et on reprend tout à nouveau, voici venu le temps des tempêtes et des vents violents (la neige en Bretagne c'est pas rare, elle tombe juste sous forme liquide), voici le programme de l'année 2014 !

 

Avant de « détailler » ce beau monde je vais expliquer un peu plus en détail ma « résolution » vis-à-vis du planning Erste. Les retards et le vide qui s'entasse devient trop pesant, trop encombrant, un fardeau à porter alors que ça ne devrait pas être le cas. Du coup j'ai revu un peu tout, mes temps d'écriture, mes temps de photographie et le temps que je prends pour mettre tout ensemble. Sans compter, évidemment, le temps que je passe à réunir et compléter mes collections.

Par conséquent jusqu'à début juin Erste tournera au ralenti avec toujours cette envie de le faire tourner à un ou deux articles par semaine. J'y arriverai probablement pas aussi j'ouvre le projet « Sauve tes images ! » qui consiste à réactualiser la presque-totalité des articles écrits depuis l'ouverture de ce blog et dont les images auraient disparus avec le temps (ou la mise à jour Playmobil qui a eut pour conséquence de saborder mes liens). Ce projet aura aussi la vocation d'ouvrir une nouvelle section consacrée aux images que je stocke sur mon pc depuis quelques temps. Puisque beaucoup de sets restent photographiés mais non détaillés à l'écrit je partagerai ces photos en amont de l'article complet.

A partir de juin, si tout va bien, Erste devrait reprendre du poil de la bête et être capable de fournir la même quantité de travail que l'été dernier. Jusqu'à quand ? Je ne saurai le dire, d'ici là il y a le temps.

 

Place au détail à présent !

 

Chez Playmobil c'est assez fou ce que nous réserve cette année. L'arrivée de nouvelles gammes -Fairy et Dragons- m'a déjà complètement retourné, aussi il ne va pas falloir s'étonner si j'augmente considérablement cette section. Bien sûr je n'oublie pas les boites non faites durant 2013 -gamme Country, Western, Pirates, Princess- et la suite de mes aventures dans la recherche de boites vintage.

A noter, petite nouveauté, que cette année je ferai deux types d'articles : les previews de gamme (et/ou de boites) et les articles détaillés de boites. De cette façon je serai apte à fournir plus de contenu tout en allégeant mes reviews.

La section « Dioramas » presque oubliée depuis sa création connaîtra quelques ajouts d'ici quelques mois (si les beaux jours reviennent) histoire que je m'amuse un peu. Et puis c'était une bonne idée alors je la conserve.

 

Chez LEGO le programme est clair : Le Hobbit & Lord of the Rings en priorité. Maintenant que j'ai presque la totalité de sets je suis en mesure de fournir du contenu de qualité. Le manque de place chez moi cependant ralentira grandement le détail des sets aussi il se pourrait que je fasse comme chez Playmobil : des previews et des articles.

A noter que le nombre conséquent de minifigures inclues dans les deux collections m'a donné l'idée de débuter un grand projet. Celui de trier et d'exposer ces minifigures comme ce que l'on peut voir chez les collectionneurs Star Wars ou de minifigures. Un gros cadre avec des bonhommes dedans quoi.

 

Côté boardgames je tenterai de faire ce que je n'ai pas fait l'année dernière (Talisman, Descent, Von Drakk, Mandarin), je tenterai de peindre mes figurines (pas gagné ça aussi) et probablement que l'idée d'exposer les magnifiques figurines trouvées dans Talisman prenne vie.

Sans oublier un suivi plus ou moins régulier de l'affaire « HeroQuest » qui connaît ses hauts et ses bas depuis un certain moment. Bah oui parce qu'ils n'ont pas lâché l'affaire, le jeu est toujours en route.

 

En ce qui concerne la partie dédiée aux figurines je n'ai eut aucun retour de MarcC, ou du moins il est incapable de me dire ce qu'il a véritablement prévu. Il vous souhaite tout de même de meilleurs vœux à toutes et à tous.

 

Je vous remercie de votre fidélité, osant espérer que cette merveilleuse aventure continue, passez une bonne année et bonne lecture ! =D

 

Ersaishania.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 02:40

 

Logo-HQ25th_900.png

 

 

Billet d'humeur :

 

Aujourd'hui j'avais prévu de vous narrer l'épique construction du set 10228, la Maison Hantée, chez LEGO mais quelque chose est venu stopper la course folle de ma plume. L'espérance est une chose à double tranchant comme l'aimait dire un certain porteur de masque dans une certaine sombre trilogie, l'espoir emmagasiné peut soulever des montagnes et sauver la galaxie à l'image du Blue Lantern Corps mais un espoir peut vite se transformer en amère déception lorsque ce en quoi on avait fondé de grandes histoires commence à prendre l'eau progressivement. Et aujourd'hui c'est l'histoire de amère déception que j'aimerai vous parler. Prenez place autour du feu et laissez-moi vous conter cette chronique.

 

Si vous suivez Erste depuis un certain temps vous n'êtes pas sans savoir que je suis un fervent amateur d'HeroQuest (cc Korndor), fervent au point d'économiser chaque mois pour me chopper une édition des sorciers de Morcar en neuve. Oui ce genre de malade mental.

Et alors que je parcourais le net à la recherche de quelque chose à mettre sous ma dent de collectionneur début octobre j'appris avec stupeur que la machine HeroQuest était de retour. A ce moment c'était qu'une rumeur avec quelques images, des images très proches du graphisme de l'époque. A l'époque tout ce que l'on savait, et ce qui allait être confirmé par la suite, c'était qu'une petite boite espagnole spécialisée dans la sculpture de figurines génériques en résine, http://www.gamezoneminiatures.com, avait récupéré les droits d'HeroQuest sur le territoire espagnol et qu'elle comptait s'en servir pour faire renaître de ces cendres ce jeu mythique pour son vingt-cinquième anniversaire.

Et puis les semaines passèrent avec leur lot de nouvelles ou pas -des grains de sable qu'il fallait chercher dans l'espace en réalité- pour que le dix novembre dernier Gamezoneminiatures offre à la lecture, en cinq langues, le texte suivant :

 

http://www.heroquestclassic.com/wp-content/uploads/2013/11/Primera-carta-de-Mentor-frances21.jpg

 

Après tout s'est enchaîné très vite, le douze nous avions le droit de connaître le contenu général de la boite, le quinze l'intérieur était dévoilé en détaillé puis quelques jours après les premiers visuels officiels apparaissaient sur la page Kickstarter.

Kickstarter. Si ce nom vous est familier c'est normal, il s'agit d'un site de financement collaboratif (le très célèbre crowfunding dont en entend parler sous toutes les coutures depuis un certain temps). Le principe est simple, vous avez un projet mais aucun sou pour le monter ? Alors poster votre projet sur Kickstarter, proposer aux internautes de le soutenir directement -en échange de récompenses ou non- et il aura peut être une chance de voir le jour. Dans les très grosses lignes c'est le principe.

Pour financer HeroQuest 25ème anniversaire Gamezoneminiatures a pensé bien faire en pensant à Kickstarter pour réanimer le phénix. Et il faut avouer que malgré quelques réticences de certains voyant déjà le projet annulé à cause des ayants-droits et des problèmes que ça implique en général choisir Kickstarter pour un projet qui techniquement est espagnol c'est pas forcément judicieux. Mais beaucoup ont foncé, américains, européens, asiatiques, tout le monde s'est lancé dans cette merveilleuse aventure où chacun avait quelque chose à gagner (je vous renvois sur ce très bon article de Rafpark pour les différences de boites et de récompenses : http://rafpark.wordpress.com/2013/11/26/heroquest-25eme-anniversaire/ ), même moi assez réfractaire au crowfunding de base j'ai claqué pour l'édition « prestige », et quelques heures à peine le lancement la barre des 360 000 € était franchie. Autrement dit le projet était sûr de voir le jour si ça ne tenait qu'aux fans. Oui mais voilà.

Oui mais voilà tout cet engouement n'est pas passé inaperçu aux yeux de tout le monde et très vite, encore plus vite que ce financement sont arrivées les emmerdes. Je préviens de suite, ce qui va suivre n'est rien d'autre que mon avis, mon opinion. Peut être que je me trompe, peut être pas mais qu'importe c'est un billet d'humeur. Je reprends donc...

Car en choisissant Kickstarter Gamezoneminiatures emboîtait le pas dans une forêt hostile et où le moindre faux-pas pouvait lui coûter la vie. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé en choisissant de distribuer le jeu mondialement alors qu'elle n'avait les droits que pour l'Espagne.

En premier on a eut le droit à une mise en pause du KS le temps que ces derniers valident le projet. Et puis cela a semé le trouble chez les partenaires de GZM qui ont douté, ces foutus droits qui régissent tout étaient encore les « fauteurs de troubles ». Au final GZM a annulé le Kickstarter et malgré qu'aucune somme n'eusse été encaissée, les fans ont commencé à prendre du recul. Cette fois c'était pas un petit nombre mais un grand. GMZ s'est excusé et dans un communiqué précisait qu'ils s'efforçaient de trouver solution à ce problème, une nouvelle plate-forme de financement fût choisie : Verkami.

Quelle que ne fût pas la surprise en apprenant que quelques heures à peine HeroQuest 25ème anniversaire était retiré de Verkami.

Aujourd'hui 23 Décembre, à deux jours de Noël, nous sommes sans nouvelles du projet. Cela fait quinze jours.

 

Promis pour Noël 2014, HeroQuest 25 semble être plus qu'un vague souvenir. Un mirage dans ce désert de jeux en tout genre. Et ce n'est pas faute d'avoir voulu le remettre au goût du jour, dans une version plus moderne. Le scandale, si on peut appeler ça comme ça, c'est d'avoir voulu griller les étapes trop vite. D'avoir voulu faire comme si rien ne pouvait empêcher la « magie de la mondialisation » opérer, mais s'était sans compter sans les ayants-droits. Alors mettre tout sur leur dos c'est facile, d'autant que personnellement je n'aimerai pas qu'on vende ce qui m'appartient sur les marchés. En fait le véritable problème c'est que Gamezoneminiatures n'a pas joué finement, préférant l'engouement de Kickstarter qu'une petite plate-forme nationale pour financer son projet. Parce que bon qu'est-ce que ça changeait au final ? Les américains auraient hurlé à propos des frais de port ? Ils l'ont fait sur Kickstarter. HeroQuest25 n'aurait pas eut ce financement éclair ? Avec une bonne communication ils l'auraient peut être fait moins rapidement certes mais ça aurait marché quand même, sur ce point j'ai aucun doute. Un fan reste un fan.

C'est toute la tragédie de la chose, ils avaient quelque chose d'opérationnel chez eux et ils n'en ont pas voulu, résultat des courses, le projet est condamné à présent et ils viennent tout juste de s'en rendre compte. Condamné, condamné, je vais vite en besogne, peut être qu'en ce moment même ils sont en train de préparer une méga surprise mais avec Noël j'en doute.

Ô tristesse, ô tristesse. Car s'ils avaient mis le projet en financement chez eux tout le monde en aurait eut pour son compte, GMZ aurait remis a jour un jeu mythique au goût du jour, faisant par la même occasion un bras d'honneur aux ayants-droits des autres pays ne voulant pas le ressortir et un sacré chiffre d'affaires (faut pas oublier qu'on élève des poules pour en revendre les œufs) et les backers auraient reçu leur(s) copie(s) d'HeroQuest en bonne et due forme. En récompense de leur soutien et non pas comme quelque chose qu'ils auraient acheté sous le manteau.

Oui mais pourquoi vouloir faire pas à pas alors qu'on peut cramer les ailes du phénix et tuer son poussin dans l’œuf.

Qu'en est-il aujourd'hui de cette aventure qui s'est terminée dans le mur ? J'ose encore espérer qu'HeroQuest 25 va venir, même si pour cela on doit faire des compromis. Renoncer à certaines choses comme des figurines, certains éléments de décor modifiables par exemple.

Pendant cette épopée, on voyait sur le site de Gamezoneminiatures une catégorie dédiée à Heroquest25, aujourd'hui ce n'est plus le cas. Serait-ce un indice comme quoi ils auraient laissé tomber, qu'ils auraient mis tout cela dans les cartons, retournant dans leur grotte comme des parias ? J'ose espérer que non, j'ose croire qu'ils se réveillerons de ce cauchemar et qu'au moins ils proposeront à la vente figurines et éléments de décors prévus à la base pour cette réédition. Parce que franchement les visuels envoyaient du pâté. Et puis merde je veux ma réédition !

 

 

PS : Joyeux Noël à toutes et à tous !

 

Partager cet article
Repost0